On n’est pas des pros
écoles, communautaires, entrepreneuriales, éducation, enfants, éducative, jeunes, communauté
On n’est pas des pros
On n’est pas des pros , Soleil-Levant , Richibouctou
On n’est pas des pros
On n’est pas des pros
On n’est pas des pros
On n’est pas des pros , Soleil-Levant , Richibouctou
Un projet entrepreneurial, ça crée des liens solides!

Depuis plusieurs années, l’enseignante Renée Leblanc fait de courtes pièces de théâtre avec ses élèves. Elle se rend compte que cette activité motive beaucoup les jeunes et donne de l’entrain à ceux qui ont un peu plus de difficulté dans les matières scolaires. Quand l’École Soleil-Levant reçoit le sceau d’école communautaire, Renée Leblanc saute sur l’occasion pour faire un projet beaucoup plus ambitieux. Elle reçoit des fonds du programme Place aux compétences. L’aventure « On n’est pas des pros » commence…

Une fois qu’elle connaît davantage son groupe d’élèves, Renée Leblanc leur apprend à rédiger un CV et postuler dans la microentreprise. Elle leur présente une pièce de théâtre dans laquelle le groupe va mettre son grain de sel et préparer des auditions pour les différents rôles. Au début, les répétitions sont un travail individuel pour que l’élève comprenne son personnage. Ensuite, les rencontres hebdomadaires de groupe commencent. Il faut aussi penser à tous les autres aspects : les costumes, les décors, la musique, etc. Le groupe reçoit de l’aide de différents experts comme le comédien Sébastien Doiron. L’école Soleil-Levant n’a malheureusement pas de salle de spectacle. Le groupe doit se déplacer à l’école MFR de Saint-Louis pour les dernières répétitions. C’est un défi au niveau de l’organisation, mais heureusement, la communauté et les parents sont un bon soutien.

L’avant-dernière semaine d’école, le spectacle « L’Acadie une histoire, une aventure… » est présenté au public! Renée Leblanc et son groupe présentent leur pièce devant des salles pleines de parents et d’amoureux de théâtre. Les spectateurs viennent des quatre coins de la région. Grâce aux fonds amassés par la vente des billets, on peut rentabiliser la microentreprise.

L’aventure a de nombreuses répercussions positives pour les élèves. Comme dans un long voyage, on acquiert de nombreuses leçons en chemin, par exemple : la ponctualité, le respect et la collaboration. Pour Renée Leblanc, il est clair que la poursuite du projet dépend de l’effort que les jeunes vont mettre dans les autres matières scolaires. Ils sont donc doublement motivés à réussir!

On n’est pas des pros

SD HD
Apprendre et entreprendre
On n’est pas des pros , Soleil-Levant , Richibouctou