Jardin biologique et vente de fines herbes
écoles, communautaires, entrepreneuriales, éducation, enfants, éducative, jeunes, communauté
Jardin biologique et vente de fines herbes
Jardin biologique et vente de fines herbes, Père Edgar-T.-LeBlanc , Grand Barachois
Jardin biologique et vente de fines herbes
Jardin biologique et vente de fines herbes
Jardin biologique et vente de fines herbes
Jardin biologique et vente de fines herbes, Père Edgar-T.-LeBlanc , Grand Barachois
Jardiniers en herbes et entrepreneurs, c’est une belle combinaison!

Au début de l’année scolaire, deux enseignantes de 7ème année, Christina Delaney et Janie Boudreau, veulent sensibiliser leurs élèves à l’environnement. Pourquoi pas un projet de jardin? Les élèves sont enthousiastes! Il faut démarrer la microentreprise. On prépare un scénario d’apprentissage intégré (SAI) pour le proposer au programme Place aux compétences. Le soutien financier est accordé et le projet démarre!

On crée un organigramme avec différentes tâches. Les élèves verbalisent les rôles qu’ils considèrent leur convenir à travers des lettres de présentation. En faisant le tour de la cour, on cherche où faire le jardin. L’endroit idéal est le terrain juste à côté de l’école, appartenant à la caisse populaire. Gabrielle, la présidente élue de la microentreprise, téléphone au gérant et obtient sa permission d’utiliser le terrain! En plus du jardin extérieur, les élèves ont l’idée de faire pousser des fines herbes à l’intérieur de l’école. Ainsi, la microentreprise fonctionne toute l’année!

Le projet est bien accueilli dans la communauté. Plusieurs parents donnent des outils de travail. Pour les élèves, c’est aussi l’occasion de mettre en pratique les connaissances apprises concernant la biologie, le rôle des arbres, du sol et des plantes. Le projet permet aux leaders naturels de s’exprimer. D’autres élèves plus manuels sont vraiment heureux de participer et ils se sentent à leur place. On est fier du travail!

Bien sûr, il y a des défis. Parmi toutes les herbes plantées, certaines n’ont pas poussé. On apprend avec l’expérience, ça fait partie du processus. Ils peuvent compter sur le soutien et les conseils de plusieurs experts, comme Louise Leblanc et Serge Larochelle. Comme dit Pierrette Gallant, la directrice de l’école, le jardin est un bel exemple que l’éducation ne revient pas seulement aux enseignants : c’est un projet de communauté.

Jardin biologique et vente de fines herbes

SD HD
Apprendre et entreprendre
Jardin biologique et vente de fines herbes, Père Edgar-T.-LeBlanc , Grand Barachois